Apple Watch Series 4 Elle surveille votre cœur et détecte les chutes

Apple Watch Series 4

Elle surveille votre cœur et détecte les chutes

Publié le : 12/10/2018 

Apple vient de lancer la quatrième génération de sa montre connectée Apple Watch. Outre son écran un peu plus grand qui améliore l’affichage, ce nouveau modèle intègre un nouveau capteur de fréquence cardiaque et un accéléromètre capable de détecter les chutes. Elle inaugure aussi Watch OS 5, la nouvelle version du logiciel interne, qui détecte automatiquement certaines de vos sessions de sport.

 

Apple a décidément l’art de faire du neuf avec du vieux. Après avoir présenté deux nouveaux smartphones, l’iPhone XS et l’iPhone XS Max, qui n’apportent aucune nouveauté réelle par rapport à l’iPhone X, le fabricant met les formes pour lancer sa nouvelle montre connectée, l’Apple Watch Series 4. Sur son site Web, il décrit la montre comme une « toute nouvelle version, entièrement repensée » dotée de « capacités révolutionnaires de communication, de fitness et de santé ». Rien de moins. En réalité, cette nouvelle mouture ressemble à s’y méprendre au modèle de l’an dernier, l’Apple Watch Series 3 (… et aux précédentes Series 2 et 1). Ce nouveau modèle est vendu 429 € – 529 € avec la connexion cellulaire (1). Apple a quand même légèrement modifié le boîtier et intégré de nouvelles versions de certains composants internes.

 

Interface et son améliorés

L’interface, admettons-le, est sensiblement améliorée. En augmentant la diagonale du boîtier de 2 mm tout en exploitant mieux la surface utile, Apple propose désormais un affichage rendu plus maniable par des icônes d’application plus grosses, et plus lisible grâce à du texte agrandi. La montre est toujours proposée en deux tailles : un grand modèle de 44 mm (au lieu de 42 mm) et un petit de 40 mm (au lieu de 38 mm). Le fabricant a apporté d’autres évolutions matérielles, notamment un nouveau processeur qu’il affirme être jusqu’à deux fois plus rapide que celui qui équipait la Series 3. Nos tests en laboratoire, actuellement en cours (résultats prévus pour début décembre), permettront de mesurer si l’impact est perceptible. De même, nous évaluerons l’efficacité du nouveau haut-parleur, censé être plus puissant. Notre première prise en main est plutôt encourageante puisque lors des appels passés, nous n’avons eu aucun mal à entendre nos interlocuteurs, qui nous entendaient d’ailleurs très bien aussi (précisons que sur cette Series 4, Apple a déplacé le micro de la droite à la gauche du boîtier afin de réduire l’effet d’écho).

Apple Watch Series 4
L’écran de l’Apple Watch Series 4 (à droite) affiche des icônes plus grandes et plus pratiques que les modèles précédents (ici l’Apple Watch Series 3, à gauche).

Une montre axée sur la santé…

Apple a aussi équipé la Series 4 de nouvelles générations du capteur de fréquence cardiaque, de l’accéléromètre et du gyroscope. Concrètement, ces composants servent au suivi de la santé et de l’activité, sur lequel Apple axe son argumentaire de vente. Ainsi, le capteur optique de fréquence cardiaque est désormais doublé d’un capteur électrique qui surveille le cœur de l’utilisateur. Les relevés sont donc censés être plus précis. Quant à l’accéléromètre et au gyroscope qui l’accompagne, il peut désormais détecter une chute. La montre envoie alors à l’utilisateur une alerte qui, au besoin, lui permet d’appeler les secours. Et si l’Apple Watch détecte une période d’immobilité de 60 secondes après la notification, elle appellera automatiquement les services d’urgence et leur enverra les informations de géolocalisation. Pour cela, il faudra que l’Apple Watch soit connectée à l’iPhone (ou alors qu’elle dispose de sa propre connexion aux réseaux mobiles, une option qui n’est aujourd’hui possible que chez Orange). Malgré plusieurs simulations de chutes sur un pouf, nous n’avons pas vu le détecteur se déclencher. Mais laissons sa chance au doute : nos « chutes » n’ont peut-être pas été assez brutales.

 

… et le fitness

Avec l’Apple Watch Series 4 viennent d’autres nouveautés, d’origine logicielle cette fois. La montre inaugure en effet le système interne Watch OS 5 qui, outre de nouveaux fonds d’écran, apporte des améliorations au suivi de l’activité cardiaque et de l’exercice physique. Côté cœur, l’utilisateur peut désormais définir des seuils au-delà desquels l’activité cardiaque est jugée anormale (rythme inférieur à 45 bpm ou supérieur à 120 bpm, par exemple). Si la montre détecte une anomalie pendant plus de 10 minutes, elle enverra une notification à l’utilisateur (qui, sans doute, devrait alors aller consulter…). Côté corps, la montre peut suivre de plus nombreuses activités, comme le yoga, la randonnée ou le rameur (en plus du vélo, de la course à pied ou bien de la nage). Mais surtout, elle est capable de détecter le début de certains entraînements. Pratique pour les utilisateurs qui oublient de démarrer leur séance depuis la montre. Mais la fonction, qui s’appuie sur l’accéléromètre, n’est compatible qu’avec les sports qui impliquent un mouvement des bras (course à pied, elliptique, rameur, etc.). Nos premiers essais sont plutôt concluants. À deux reprises, après quelques minutes de course à pied, la montre a bien compris qu’une activité avait commencé. Mais cette fonction, nouvelle sur l’Apple Watch, existe depuis des années sur les montres de Samsung, comme la Gear Sport, et de nombreux autres trackers d’activité. Rien de révolutionnaire là non plus, donc.

 

Notre avis

Le confort de l’affichage offert par l’écran de la Series 4 est un argument qui compte. Mais les nouveautés apportées par le logiciel interne Watch OS 5 (alertes cardiaques et détection d’activités, mais aussi une fonction « talkie-walkie » amusante, notamment) donnent un nouveau souffle aux précédentes générations de l’Apple Watch. Attention, la première, lancée en 2015, n’est pas compatible avec cette mise à jour gratuite. Dans tous les cas, optez pour une Series 2 minimum : dépourvus de GPS, les deux modèles précédents (Series 1 et Apple Watch « tout court ») sont moins intéressants, surtout si vous faites du sport. Avec le lancement de la Series 4, les prix de la Series 3 ont baissé. Ils démarrent désormais à 299 €, un budget raisonnable pour une montre de cette qualité.

 

(1) Depuis l’Apple Watch Series 3, Apple propose une version « GPS + Cellular » de ses montres. Cette option offre à la montre une connexion aux réseaux mobiles indépendante de l’iPhone. Mais seul l’opérateur Orange propose ce service, facturé 5 €/mois.

Camille Gruhier