Soldes Des prix de référence ambigus

Soldes

Des prix de référence ambigus

Publié le : 11/01/2018 

-40, -50, -70 %... en période de soldes, c’est à qui affichera les plus grosses ristournes. Les vérifications que nous avons effectuées hier, au premier jour des soldes d’hiver 2018, montrent que bon nombre d’entre elles sont nettement surévaluées.

 

À en croire la Fédération de la vente à distance (Fevad), 70 % des e-acheteurs ont l’intention de profiter des soldes d’hiver pour faire leurs achats. C’est 5 points de plus que l’année dernière. Publicités dans les journaux et à la télé, affichages dans les rues et surtout grosses ristournes, tous les moyens sont bons pour attirer les clients. Pour savoir si les affaires affichées valaient vraiment le coup, nous avons relevé les prix de quelques articles soldés et comparé le prix de référence (ou prix barré) indiqué avec le prix réel pratiqué 30 jours plus tôt. Le constat est sans appel : la bonne affaire n’est pas toujours au rendez-vous.

 

Des prix de référence enjolivés

La technique est vieille comme les soldes et pourtant les marchands continuent à appliquer des prix de référence fantaisistes pour afficher des ristournes plus importantes qu’elles ne le sont en réalité. C’est le cas par exemple du casque audio Marshall Major II Bluetooth, vendu en soldes à 79,99 € sur le site Fnac.com au lieu de 149,99 €. Nos relevés montrent que la Fnac le vendait en réalité 111,80 € 30 jours plus tôt. Il était même affiché à 79 € le 28 décembre sur le site Darty.com, qui fait partie du même groupe. Quant à Amazon, il affichait la sorbetière Koenig HF320 à 164,49 € (soit 182,99 € en incluant les frais de port) au lieu de 439 €. En réalité, le site la vendait 195 € un mois avant. La réduction réelle n’est donc que de 16 %, bien loin des 63 % annoncés.

Soldes Fnac hiver 2018
Soldes Amazon
Les tarifs d’un casque vendu sur Fnac.com et d’une sorbetière vendue sur Amazon.

 

Un produit vendu pour l’occasion

Si les soldes sont faits pour écouler les invendus, certains vendeurs profitent de cette « fièvre acheteuse » pour mettre en vente des nouveaux produits. Cela semble être le cas de ce four Whirlpool que le site Boulanger.com a soldé à 440 € au lieu de 629 €. Si le prix de référence est correct, il n’a été appliqué que pendant les 4 jours précédant le début des soldes. Et pour cause, avant le 6 janvier, ce four n’était pas vendu sur le site. Tout laisse à penser que Boulanger a référencé ce four à un prix élevé (en décembre, on le trouvait à moins de 500 € sur plusieurs sites concurrents) pour pouvoir baisser son prix le premier jour des soldes. Malin.

 

Un beau mélange des genres

Soldes, promotions, ventes à perte… chez Cdiscount, tout est mélangé. Le cybermarchand joue aussi sur cette confusion dans ses publicités. Sur ces deux pages censées être consacrées aux « Soldes à volonté » parues dans le journal gratuit CNews, seul le lave-linge est réellement soldé. Les trois autres articles sont en promotion. Cdiscount pourra donc continuer à les vendre après les soldes. En témoignent les mentions « Produits non soldés » écrites en caractères minuscules.

Publicité cdiscount
Dans cette publicité de Cdiscount parue dans CNews le jour de l’ouverture des soldes, il faut sortir sa loupe pour remarquer que 3 produits ne sont en fait pas soldés.

 

Ce n’est pas pour autant que la réduction est réelle. Exemple avec le téléviseur Samsung censé passer ce jour de 1 128,26 € à 699,99 €. Il était en réalité vendu 729,98 € dans les jours précédents. La réduction n’est donc pas de 428 €, mais de 30 €.

Soldes cdiscount
Les tarifs d’un téléviseur vendu sur Cdiscount.

 

Quelques vraies offres

Tous les soldes ne sont pas pour autant à remettre en cause. Le rabais de 30 % sur le PC Asus vendu par Rue du Commerce, par exemple, était bien réel. À quelques euros près, c’était aussi le cas pour un téléviseur vendu sur le site Fnac.com à 399 € au lieu de 599 € (le prix appliqué avant les soldes était en réalité de 581 €). Quant à un lave-linge Continental Edison vendu par Cdiscount, il était même plus cher en réalité que ne l’indiquait le marchand.

Soldes rueDuCommerce
Les tarifs d’un ordinateur portable vendu sur Rue du Commerce.

 

Des faux rabais difficiles à repérer

Pour le consommateur, repérer les fausses promotions n’est pas évident. Surtout parce que la législation sur le prix de référence est particulièrement souple. Un marchand est libre d’utiliser le prix d’origine qu’il souhaite à condition de pouvoir le justifier. Il peut donc s’agir du prix qu’il a appliqué avant le début des soldes, mais aussi du prix conseillé par le fabricant. Dans tous les cas, mieux vaut donc suivre les prix des articles que l’on envisage d’acheter et surtout bien comparer avant d’acheter.

Grégory Caret

Observatoire de la consommation

gregorycaret