Windows XP Fin du sursis, début des soucis

Windows XP

Fin du sursis, début des soucis

Publié le : 03/05/2015 

Le système d’exploitation Windows XP n’est plus commercialisé depuis plus de 6 ans, mais il a encore de nombreux adeptes qui ne voient aucun intérêt à évoluer vers une version plus récente. Pourtant, bientôt le choix ne sera plus permis. Les éditeurs de logiciels délaissent cet OS obsolète dont la sécurité n’est plus assurée par Microsoft. Dans certains cas, il faudra carrément acheter un nouvel ordinateur. Illustration par l’exemple avec le témoignage d’un utilisateur de GPS Garmin.

 

Windows XP a toujours la cote. Trois versions du système d’exploitation lui ont déjà succédé et pourtant, il est encore installé sur 17 % des ordinateurs en service. C’est plus que Windows 8, la version la plus récente du système, qui plafonne à 14 % (1) ! Windows XP n’en est pas moins obsolète. Lancé au début des années 2000, il n’est plus commercialisé depuis 2008 et Microsoft n’en assure plus le support ni les mises à jour de sécurité depuis un an. Conséquence, le système d’exploitation est devenu un nid à virus et les éditeurs de logiciels tiers, logiquement, le délaissent peu à peu.

120 € minimum pour rester à la page

Le consommateur, de son côté, n’a pas d’autre choix que celui de se mettre à la page. En témoigne le courrier reçu de l’un de nos lecteurs, qui illustre l’incompréhension des utilisateurs face à cette incessante course technologique. M. Saugé s’est offert il y a environ deux ans un boîtier GPS Garmin, le Nüvi 3590 LMT. L’appareil est vendu avec une mise à jour de la cartographie « à vie ». Dans les faits, cette actualisation peut être réalisée quatre fois par an (un rythme suffisant sachant qu’en moyenne, 15 % du réseau routier est modifié chaque année). Il suffit de connecter le boîtier GPS à son ordinateur, sur lequel aura préalablement été installé le logiciel Garmin Express, qui sert d’interface de gestion de l’appareil. « Comme beaucoup de gens, je continue à utiliser Windows XP, malgré la décision de Microsoft de ne plus le mettre à jour. Or, depuis quelque temps, je reçois des avertissements de Garmin me signalant qu’ils vont bientôt abandonner ce système d’exploitation et m’ordonnant quasiment de migrer vers les versions de Windows supérieures », s’étonne M. Saugé. Il devra donc acheter une licence de Windows 7 (150 € pour l’Édition Familiale Premium) ou de Windows 8 (120 € pour Windows 8.1 version standard) pour pouvoir mettre à jour la cartographie de son GPS. Pire, si son PC actuel, trop ancien, n’offre pas la configuration minimale requise pour supporter un système récent, il devra carrément changer d’ordinateur. M. Saugé et les autres consommateurs dans cette situation pourront toujours se consoler cet été avec la mise à jour vers Windows 10, que Microsoft a décidé d’offrir à tous les utilisateurs de Windows 7 et Windows 8.

Tous les produits Garmin concernés

Chez Garmin, on se désole de la situation sans envisager de solution. « Nous ne pouvons pas continuer à proposer nos services sur un système d’exploitation qui ne bénéficie plus de mises à jour de sécurité de la part de son éditeur », explique Philippe Berne, chef de produit Sport et Auto chez Garmin. « Cela oblige en effet les consommateurs à maintenir un équipement informatique relativement récent. » Le logiciel Garmin Express ne sera bientôt plus supporté par Windows XP, mais il en sera de même pour Garmin Connect, qui permet aux sportifs de visualiser leurs performances (vitesse, parcours, etc.) sur l’écran de leur ordinateur. Autrement dit, tous les produits Garmin (GPS, bracelets connectés ou encore montres de sportifs) seront bientôt inutilisables avec un PC fonctionnant sous XP.

Défaut d’information

Peut-on le lui reprocher ? Sans aucun doute, en tout cas en ce qui concerne certains GPS. En effet, on trouve encore dans le commerce certains modèles dont Garmin affirme sur son site Web qu’ils sont compatibles avec Windows XP. C’est par exemple le cas du Nüvi 3597 LMT vendu chez Amazon, Boulanger, Darty, Fnac ou encore Pixmania. Or, on peut lire sur le site de Garmin que ce boîtier est « compatible avec Windows XP ou plus récent » (2). S’il achète aujourd’hui ce GPS vendu lui aussi avec des mises à jour gratuites de la cartographie, le consommateur ne pourra profiter de ces mises à jour que quelques semaines ! Il y a donc un défaut d’information, voire un problème de conformité (articles L. 111-1 et L. 211-4 et suivants du code de la consommation).

Gageons que ce problème est transitoire, et laissons à Garmin le temps de mettre à jour son site Internet, à défaut de mettre à jour les GPS de ses clients. L’UFC-Que Choisir veillera à ce que la situation soit rapidement modifiée. En attendant, méfiez-vous de tous les appareils qu’on vous annonce compatibles avec XP, car tous les éditeurs de logiciels tiers, dans tous les domaines, l’abandonnent. Si le moment est venu pour vous de changer d’ordinateur, sachez qu’il n’est pas forcément nécessaire d’y consacrer un budget délirant : pour un usage « familial », 300 € peuvent suffire pour disposer d’un ordinateur portable de qualité comme nous l’avons constaté lors de notre test.

(1) La version la plus répandue est Windows 7 avec plus de 58 % du parc. Source : NetMarketShare, mars 2015.

(2) https://buy.garmin.com/fr-FR/FR/sur-la-route/auto/mod%C3%A8les%20pr%C3%A9c%C3%A9dents/nuvi-3597lmt/prod121764.html

Camille Gruhier

cgruhier