Casques vélo adultes Bien choisir son casque vélo

Casques vélo adultes

Bien choisir son casque vélo

Le port du casque à vélo est certes contraignant, mais conseillé pour les adultes, au moins pour la pratique sportive. Le choix doit se faire avec attention, en magasin. N’oubliez pas qu’il faut changer de casque dès l’instant où il a subi un choc !

 
→ Test Que Choisir : Comparatif Casques vélo adultes
visu-casques-velo-adultes

Le contexte. Le casque à vélo est obligatoire pour les enfants jusqu’à 12 ans. Il est facultatif pour les adultes. Cependant, il est fortement conseillé d’en porter un pour la pratique sportive en raison de la fréquence des chutes (VTT) ou de la vitesse (sorties sur route, compétition). Pour les déplacements quotidiens, notamment en milieu urbain, le port du casque fait débat. Le casque serait utile en cas de chute à petite vitesse sans collision, que ce soit avec un vélo classique ou un vélo électrique. Ce qui arrive souvent, quand on évite au dernier moment un piéton, ou qu’on prend une bordure de trottoir. En cas de collision avec une voiture, la protection apportée par le casque ne semble pas faire le poids face à la violence du choc.

 

En quoi est fait un casque de vélo ?

Un casque est constitué d’une coque extérieure d’un seul tenant, le plus souvent en PVC. Elle peut être en polycarbonate, plus léger mais aussi plus coûteux. La coque intérieure est l’élément le plus important, car elle absorbe les chocs. Elle est faite de polystyrène. Certains modèles intègrent, en plus, la technologie MIPS : il s’agit d’un revêtement plastifié censé apporter une protection supplémentaire en absorbant les forces de rotation qui s’exercent sur la tête lors d’un choc.

 

Comment choisir son casque vélo ?

Acheter sur Internet sans avoir essayé le modèle n’a aucun sens. Il faut impérativement se rendre en magasin pour choisir un casque vélo à la bonne taille. Il faut donc d’abord trouver une enseigne qui propose du choix, ce qui n’est pas évident… Le casque doit épouser la forme du crâne sans serrer. Après avoir ajusté le casque grâce à la molette située à l’arrière du casque, secouez la tête pour vérifier qu’il ne bouge pas. Veillez à ce que les sangles s’ajustent facilement. Le casque doit être facile à mettre et à régler, sans quoi vous risquez de le délaisser. Le confort a son importance. Si vous roulez beaucoup par temps chaud, les casques dotés d’ouvertures apporteront une ventilation bienvenue. Ceux qui en comportent peu ou pas du tout, comme les casques également destinés à la pratique du skate, risquent d’être difficiles à supporter.

Les options

En dehors de la sécurité et du confort de base, certains casques embarquent un éclairage, voire des clignotants pour indiquer un changement de direction ! Ces équipements entraînent un coût supplémentaire, et ne dispensent pas de veiller au bon éclairage réglementaire du vélo. Une visière peut être utile pour protéger du soleil et des insectes. Des housses antipluie sont parfois livrées avec le casque : utile pour les cyclistes qui sortent par tous les temps !

visu-casque-led
Sur le casque Livall BH 60, clignotants et lumières sont activables à partir d’une télécommande à installer sur le guidon.

Les casques atypiques

Il existe des casques pliants, plus pratiques à transporter. Nous avons également testé par le passé un modèle de casque gonflable, qui se porte replié au cou et se déploie en cas de choc. Attention, ces casques ne sont pas conçus comme les casques classiques et n’apportent pas nécessairement la même protection.

visu-casque-velo-pliant
Facile à plier et à déplier, doté d’une pochette de rangement bien pratique, l’Overade Plixi Fit n’offre pas une protection satisfaisante de la tête en cas de chute selon notre test.

Sécurité : quelques règles de base

Alice Billot-Grasset, épidémiologiste, a dressé, en 2015, une typologie des accidents à vélo, y compris hors collision. Voici quelques points à ne pas négliger.

  • Les failles mécaniques sont courantes : freins et pneus doivent être en parfait état.
  • N’accrochez jamais un sac à main ou un sac de courses au guidon, au risque de bloquer la roue avant brutalement, ou de déséquilibrer le vélo. Optez pour des sacoches fermées ou un panier, en veillant à ce que le contenu ne puisse pas tomber.
  • Gardez toujours les deux mains sur le guidon. Si vous voulez chercher quelque chose dans votre sac, arrêtez-vous. Et rappelez-vous que rouler le téléphone à l’oreille est interdit.
  • Les cyclistes sont moins contrôlés, mais les limites de consommation d’alcool les concernent d’autant !
→ Test Que Choisir : Comparatif Casques vélo adultes

Anne-Sophie Stamane

Contacter l’auteur(e)

asstamane