Réfrigérateurs Bien choisir son réfrigérateur

Réfrigérateurs

Bien choisir son réfrigérateur

Véritable cœur de la cuisine, le réfrigérateur est aujourd’hui présent dans l’ensemble des foyers. La gamme de formats et d’options permet de satisfaire tous les modes de vie et de consommation. Les fabricants tentent également de séduire les utilisateurs en améliorant sans cesse leurs modèles et en proposant de nouvelles options.

 

→ Test Que Choisir : Comparatif Réfrigérateurs

Combi, top, intégré, quelles différences entre les types de réfrigérateur ?

La famille des réfrigérateurs est vaste et, contrairement aux idées reçues, elle évolue. En témoigne l’arrivée récente sur le marché des modèles multiportes. Votre choix dépendra de la configuration de votre cuisine, mais aussi de vos besoins : consommez-vous beaucoup de produits surgelés ?

Les combinés

C’est le format le plus vendu en France. En 2014, ces appareils dotés de deux portes avec en partie basse un espace congélation et en haut un espace réfrigération représentaient 42,7 % des ventes.

Réfrigérateurs
Réfrigérateur combiné Siemens
Réfrigérateurs
Réfrigérateur combiné Haier

Les doubles portes ou « top »

Comme les combinés, ce sont des appareils mixtes à deux portes, mais la partie congélation se trouve cette fois en haut. Elle est généralement moins volumineuse que sur un appareil combiné.

Les simples portes ou « une porte »

Représentant 19 % des ventes, ce sont les appareils les plus classiques. Ils disposent simplement d’un espace réfrigération, avec parfois un petit compartiment de congélation situé à l’intérieur, aussi appelé freezer, à 2 ou 4 étoiles. Il s’agit de la performance de congélation. Un 2 étoiles ne permet pas de conserver des aliments surgelés pendant plus d’un mois. Un 4 étoiles conserve les aliments en dessous de –18°C sur une longue période. Les simples portes s’adressent donc aux consommateurs adeptes surtout des produits frais, ou disposant d’un congélateur indépendant.

Les réfrigérateurs américains

Le principal atout des réfrigérateurs américains, c'est leur taille, avec un volume 30 % plus élevé en moyenne qu’un combiné. Ils ont deux compartiments côte à côte, un pour la congélation et un pour la réfrigération. Ils peuvent également faire office de distributeur de glaçons, de glace pilée et d’eau fraîche… Attention, ce format nécessite souvent un branchement direct à l’eau pour profiter de ces fonctionnalités complémentaires.

réfrigérateur américain

Les multiportes

Ces modèles sont plus ou moins volumineux que les américains et ne proposent pas de distributeur de glaçons, mais offrent 40 % de volume de plus que les combinés. Avec un compartiment congélateur à 1 ou 2 tiroirs en bas et un compartiment réfrigérateur à 2 portes en haut, ils sont adaptés aux grandes familles.

refrigerateur multi-portes

Les table-top

Représentant moins de 10 % du marché, ils sont surtout destinés aux petites cuisines. Ils sont dotés d’une porte à la hauteur d’un plan de travail (85 cm). Comme les simples portes, ils peuvent disposer d’un freezer.

réfrigérateur table-top

Un frigo pose libre ou encastrable ?

Les fabricants font de plus en plus d’efforts sur le design de leurs produits. Inox traité « anti-traces de doigts », look vintage, coloris variés : les acheteurs ont l’embarras du choix.

Les appareils encastrables ou intégrables sont étudiés pour se loger dans un caisson spécifique de la cuisine et devenir invisibles. Ce caisson doit réserver un espace de 5 cm sur les côtés et un minimum de 5 cm derrière pour que la chaleur produite par le condenseur puisse être évacuée.

Les appareils en pose libre doivent aussi bénéficier de 5 cm minimum de chaque côté et à l’arrière afin que la chaleur extraite puisse circuler. Il faut aussi 10 cm entre le haut du réfrigérateur et le plafond ou les meubles au-dessus.

Dans les deux cas, assurez-vous que la porte de l’appareil peut s’ouvrir suffisamment pour que les bacs à légumes et les clayettes puissent être sortis sans problème. En effet, sur certains modèles, les portes doivent être ouvertes à plus de 90° pour extraire un des compartiments. Cela peut poser problème si votre appareil est placé entre deux meubles ou en coin contre un mur.

Comment choisir un volume adapté à ses besoins

L’appareil doit être choisi en fonction de son volume, que l’on cherchera à adapter aux besoins du foyer. Le réfrigérateur fonctionnant en continu, mieux vaut en effet éviter qu’il soit à moitié vide !

Sachez qu’en moyenne, on recommande un volume utile de 100 à 150 litres pour une personne seule et 50 litres par personne supplémentaire. Un foyer de plus de 3 personnes optera donc pour un modèle d’au moins 300 litres.

Concrètement, un appareil classique à une porte conviendra à un couple sans enfants. Les réfrigérateurs américains, ces grands appareils à deux portes qui font office de réfrigérateur, de congélateur et de distributeur de glace et d’eau fraîche, ne conviennent qu’aux grandes cuisines.

Qu’est-ce que la classe climatique ?

refrigerateur classes climatiques

La classe climatique est la température à laquelle les réfrigérateurs fonctionnent normalement : en dehors de leur classe, ils auront du mal à conserver la température intérieure au niveau désiré. Dans tous les cas, les appareils sont au minimum de classe N et prévus pour fonctionner avec une température ambiante comprise entre 16 et 32 °C. Pour des écarts de température plus importants – par exemple si l’appareil est dans un garage non chauffé – choisissez la classe tempérée élargie (classe SN : +10 à +32 °C). Pour les régions particulièrement chaudes, il existe les classes subtropicale (ST : +18 à +38 °C) et tropicale (T : +18 à +43 °C). La classe SN-T indique que l’appareil peut fonctionner entre 10 et 32 °C.

Comprendre l’étiquette énergétique et veiller à la consommation d’électricité

etiquette energetique refrigerateurs
Nouvelle étiquette énergie

97 % des réfrigérateurs vendus en 2015 ont une classe énergétique A+ ou A++. Et pour cause : depuis le 1er juillet 2014, les fabricants ne peuvent plus proposer des appareils de classe A ou inférieure. On peut d’ailleurs s’étonner que les étiquettes énergie continuent à afficher une échelle de A+++ à D, au risque de tromper le consommateur. Celui-ci peut penser acheter un appareil très économe alors qu’il ne fait que respecter la réglementation. Selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), les réfrigérateurs et les congélateurs classés A+++ consomment 70 % d’électricité de moins que les appareils classés A, mais ils sont encore rares… et très chers. Un surcoût qu’il sera difficile de rentabiliser sur la durée de vie de l’appareil.

Le réfrigérateur américain est le type de réfrigérateur qui consomme le plus d’électricité : sa consommation annuelle va de 300 à 650 kWh. C’est près de 2 fois plus qu’un réfrigérateur classique.

Statique, brassé, ventilé : quelles différences entre les types de froid ?

Différentes technologies permettent d’assurer la réfrigération des aliments. Elles ont un impact sur la température interne de l’appareil et donc sur le rangement des aliments.

Le froid statique

L’air circule librement dans l’appareil. La température interne n’est donc pas homogène : le haut de l’appareil est plus chaud que le bas, puisque l’air chaud est plus léger (sauf si le haut de l’appareil contient un freezer). Les aliments les plus fragiles doivent être rangés dans la zone la plus froide.

L’air brassé (ou « dynamique »)

Un ventilateur brasse l’air froid et facilite sa diffusion dans l’ensemble du réfrigérateur, ce qui assure une température à peu près homogène à chaque niveau et accélère le retour à la température de réglage après l’ouverture de la porte.

Le froid ventilé (no frost)

Le froid ventilé (aussi appelé « no frost ») est le système le plus perfectionné. Un ventilateur propulse un air froid non humide de manière uniforme dans l’ensemble du réfrigérateur, ce qui évite la formation du givre. Les systèmes « low frost » ou « smart frost » proposés par certaines marques promettent de réduire le givre, mais ne le suppriment pas.

Quels sont les degrés de performance de congélation ?

Les performances de congélation des appareils sont indiquées par le nombre d’étoiles qu’ils affichent. Attention, cette information ne doit pas être confondue avec l’étiquette énergétique !

* : le congélateur peut atteindre -6 °C. Cela suffit pour faire des glaçons et conserver des surgelés 2 ou 3 jours.

** : l’appareil peut descendre à -12 °C. Les produits surgelés peuvent être conservés 3 semaines.

**** : l’appareil peut maintenir une température de -18 °C et descendre jusqu’à -26 °C. Il peut dès lors congeler des aliments. Il est souvent indiqué ***(*). La dernière étoile signifie que la température de conservation inférieure à -18 °C est maintenue dans le temps.

Les différentes options proposées par les fabricants

Les réfrigérateurs évoluent et les fabricants rivalisent d’ingéniosité pour proposer de nouvelles options, dont certaines ne sont franchement pas indispensables. En tout état de cause, préférez si possible un modèle à dégivrage automatique avec des clayettes en verre Securit pour une meilleure stabilité des récipients et un entretien plus aisé. Enfin, selon l’emplacement prévu, vérifiez bien que la porte est réversible.

Supercongélation ou « super freeze »

L’option supercongélation (ou « super freeze ») permet de refroidir rapidement une grande quantité d’aliments. Cette option est souvent superflue : il est très rare au quotidien d’insérer un gros volume de denrées à température ambiante dans son congélateur (les aliments achetés sont généralement déjà surgelés). De plus, l’utilisation de cette option entraîne une surconsommation d’électricité.

Super-réfrigération ou « super cool »

Fonctionnant sur le même principe que l’option « supercongélation », son pendant, la super-réfrigération, réduit la température du réfrigérateur pendant 6 à 12 heures. Cela ne vise pas à congeler les aliments, mais à les refroidir rapidement. Utile, par exemple, pour rafraîchir des amuse-bouche ou une bouteille avant une soirée.

Thermostat mécanique ou digital

Le thermostat digital est souvent plus facile à régler qu’un simple bouton mécanique à tourner. Le thermostat mécanique est parfois situé à l’intérieur de l’appareil. Dans ce cas, il prend de la place.

L’alarme de porte

Elle produit un signal sonore lorsque la porte est ouverte ou mal fermée pendant une durée définie. Utile pour les tête-en-l’air ou les familles avec enfants.

La fonction « vacances »

Présente sur certains appareils, cette fonction permet de désactiver le réfrigérateur tout en gardant le congélateur en état de marche afin de conserver les aliments congelés. Certains appareils permettent aussi de régler la partie réfrigération sur une température de 14° (suffisante pour conserver des aliments comme la moutarde ou les œufs) sans affecter la température du congélateur.

Les frigos connectés : surtout du gadget

La tendance de l’Internet des objets frappe aussi l’électroménager, et en particulier les réfrigérateurs. Les modèles connectés peuvent vérifier leur stock et la date de péremption des produits, envoyer un SMS d’alerte en cas de manque d’un produit, etc. Utilisés comme support multimédia, certains sont dotés d’un écran tactile qui permet, entre autres, de diffuser de la musique ou le flux de la télévision du salon. Aux États-Unis, les marques commencent à signer des partenariats avec les e-commerçants afin que l’utilisateur puisse faire ses courses directement depuis son frigo. Dans l’absolu, certains de ces services sont pratiques… mais le prix des appareils (aux alentours de 4 000 €) est pour l’instant rédhibitoire. De plus, les constructeurs devront prouver qu’ils peuvent proposer des partenariats utiles avec les e-commerçants dans chaque pays.

Les réfrigérateurs sont-ils facilement réparables ?

Le réfrigérateur est l’un des appareils électroménagers les plus complexes à réparer. Son fonctionnement est basé sur le déplacement d’un gaz frigorigène d’un point à l’autre de l’appareil. Or, ce gaz est très inflammable. En cas de panne sur un élément interne de l’appareil, il est donc primordial de faire appel à un professionnel pour éviter tout risque d’accident. Une mise en sécurité du moteur ou une panne du système de refroidissement peut par exemple provenir d’une fuite ou d’un manque de gaz, pannes qui ne peuvent être réparées que par des spécialistes. Dans les notices d’utilisation, il est clairement notifié qu’en cas de problème, l’utilisateur ne doit en aucun cas tenter d’accéder aux mécanismes internes de l’appareil.

Ce type de produit étant particulièrement volumineux, difficile de faire un aller-retour en magasin pour établir un diagnostic. Si l’appareil n’est plus sous garantie, la venue d’un technicien à domicile pour un diagnostic coûtera aux alentours de 80 €, déplacement compris. Il faudra ajouter à ce montant le coût des pièces et de la main-d’œuvre en cas de réparation.

Certaines réparations bénignes sont toujours à la portée d’un consommateur possédant un minimum de connaissances techniques. Les principales pièces détachées vendues par les ateliers de réparation sont le balconnet, les clayettes, le portillon du freezer, le thermostat et le joint de porte. La disponibilité des pièces détachées dépend toutefois de la politique de la marque, et il est parfois difficile de s’en procurer en tant que particulier.

 

→ Test Que Choisir : Comparatif Réfrigérateurs

Aissam Haddad

Rédacteur technique