Tabbee et Hubster

Des mini-écrans pas convaincants

Publié le : 14/07/2009 

Après les téléphones mobiles et les box pour se connecter à Internet, Orange et SFR commercialisent de nouveaux appareils communicants sous forme de mini-écran. Mais la qualité et l'utilité du Tabbee (Orange) et du Hubster (SFR) ne leur confèrent pas, pour l'instant, un autre statut que celui de gadget.

 

Accéder à des informations, écouter la radio, regarder la télévision, visionner des photos n'importe où dans la maison, voilà ce que permettent entre autres les petits appareils communicants nouvelle génération lancés par les deux plus grands opérateurs français. Pour profiter de toutes les possibilités qu'offrent le Hubster de SFR et le Tabbee d'Orange, il suffit de disposer d'une connexion à Internet. Ils ont l'avantage de fonctionner quel que soit le fournisseur d'accès à Internet (FAI) et ne nécessitent pas d'abonnement supplémentaire. Grâce à leur écran tactile, l'accès aux diverses fonctionnalités se fait simplement. Le Hubster est même capable de recevoir des SMS, d'écouter son émission de radio préférée à n'importe quel moment grâce au podcast, de visionner la télé en direct. Quant au Tabbee, il intègre en outre un navigateur qui permet de se rendre sur n'importe quel site Internet grâce à son clavier virtuel. Grâce à lui, on peut même avoir accès aux contenus de son propre ordinateur, à condition d'avoir un matériel compatible. Ces mini-écrans préfigurent sans doute une nouvelle génération d'appareils plus faciles à utiliser, moins encombrants et plus ludiques qu'un ordinateur portable.

Des imperfections et un fil à la patte

Innovants, oui, mais encore imparfaits. Le moins cher des deux, le Hubster (vendu 129 euros), souffre d'un écran trop petit et d'une définition insuffisante, d'une qualité de son limitée et d'un design peu avenant. Le fait qu'il soit obligatoirement relié à une prise électrique limite considérablement son usage d'appareil nomade. Enfin, la lecture de certaines informations, notamment les actualités, est carrément rédhibitoire.

Même s'il est plus complet et mieux fini, le Tabbee pèche notamment par son prix plus élevé (249 euros). Les fonctionnalités supplémentaires promises par l'opérateur sont encore très limitées. Enfin, lors de notre essai, le Tabbee s'est bloqué à plusieurs reprises et sans explication.

Issus de la recherche des opérateurs, ces Hubster et Tabbee sont annoncés comme les précurseurs de nouveaux appareils communicants. Ils pourraient certes faire des adeptes, mais inutile de se précipiter pour l'instant. Entre défauts de jeunesse et conception inaboutie, leur utilité reste très limitée.

Points forts et faiblesses

Le Hubster de SFR

Les plus

Facilement personnalisable sur l'appareil ou sur un site Internet dédié (météo de la ville où l'on habite, choix des flux RSS, personnalisation du portefeuille boursier...)

Accès facile à de nombreux podcasts et radios

Possibilité de recevoir des messages à distance par SMS

Connexion possible par Ethernet

Les moins

L'écran est trop petit et la conception légère

L'interface de l'écran est peu accueillante et trop marquée « SFR »

Les actualités sont difficiles à lire (4 lignes qui défilent en même temps)

Télévision : pas d'accès à TF1, M6 ni C+ en clair

Impossible de retrouver les SMS reçus

Il doit obligatoirement être relié à une prise de courant

 

Le Tabbee d'Orange

Les plus

Possibilité d'accéder à n'importe quel site Internet et à sa messagerie

Écran large

Accès au contenu multimédia de son ordinateur

Utilisation en mobilité

Le son est meilleur lorsque la tablette est installée sur son support

Les moins

Un peu long à démarrer (env. 1 min)

Peu de possibilité d'évolution (pour le moment)

Le prix (249 euros)