Aspirateurs balais Bien s’équiper pour les petits nettoyages

Aspirateurs balais

Bien s’équiper pour les petits nettoyages

L’aspirateur balai vient s’intercaler entre l’aspirateur traîneau et l’aspirateur à main. Léger, maniable et sans fil, il fonctionne avec une batterie rechargeable. Sa puissance d’aspiration et son autonomie sont alors limitées, mais suffisantes pour des nettoyages d’appoint au quotidien. Les modèles présents sur ce marché, qui connaît un vif succès, affichent des performances inégales. Nos conseils pour bien choisir son aspirateur balai.

 

Test Que Choisir : Comparatif Aspirateurs balais

Comment choisir un aspirateur balai ?

  • Polyvalence de l’appareil en fonction de vos besoins (sols durs, moquettes, parquets…)
  • Ergonomie au quotidien : maniabilité, facilité de rangement, entretien
  • Efficacité d’aspiration pour les rechargeables : la batterie fait fonctionner l’appareil durant un temps limité, avec une puissance variable

 

Les points positifs Les points négatifs
Polyvalence Prix
Maniabilité Niveau sonore
Sans fil Petit réservoir (vidange fréquente)
Peu encombrant Faible autonomie
Poids Faible puissance d’aspiration

Pourquoi choisir un aspirateur balai ?

L’aspirateur balai s’intègre dans une gamme de produits variée. L’aspirateur traîneau, doté de capacités d’aspiration suffisamment puissantes pour un logement entier, domine. Les compacts et bidons sont peu présents dans les foyers, et les aspirateurs robots pâtissent de performances assez faibles. L’instrument d’appoint qu’est l’aspirateur balai connaît, lui, un succès grandissant.

Maniable et léger, il constitue un bon outil de complément au traîneau classique pour les petits nettoyages quotidiens : miettes, poils et poussière, ou encore escaliers, camping-car ou voiture. N’attendez pas de cet appareil qu’il nettoie votre maison de fond en comble en une seule fois. La plupart des aspirateurs balais disponibles en magasin fonctionnent sans fil, avec une batterie qu’il faut recharger entre deux utilisations. Cela permet une liberté de mouvement et une rapidité d’exécution, mais sur un temps limité. Certains fabricants comme Miele, Vorwerk ou Hoover proposent des modèles avec fil offrant une puissance et une durée d’aspiration plus importantes, mais leur distribution reste marginale France : vous pourrez vous les procurer sur Internet ou dans les boutiques spécialisées ; ce sera plus difficile en grande surface. L’aspirateur balai rechargeable s’impose comme le standard du genre, même si son acquisition a un coût.

Le marché des aspirateurs balais

Depuis quelques années, l’aspirateur balai suscite l’engouement des consommateurs : léger et pratique, il convient aussi bien aux petits espaces qu’aux nettoyages d’appoint. Dyson domine le marché, aux côtés de Rowenta, Hoover ou encore Bosch. Face à l’augmentation constante des ventes, ces fabricants ont fait évoluer, notamment, le niveau de puissance d’aspiration et le design de la brosse principale. Mais leurs produits restent chers, pour des performances inégales. En 2016, le prix moyen d’un aspirateur balai rechargeable était de 198 € (source Gifam*), soit bien plus que celui des traîneaux. En cause : le coût de recherche et développement élevé de ces modèles dotés de nouvelles technologies (batterie lithium-ion, moteur numérique, filtration cyclonique…), le prix des batteries, mais aussi l’attitude commerciale de Dyson qui tire les tarifs vers le haut, certains de ses modèles coûtant jusqu’à 600 €.

Un aspirateur balai pour quel usage ?

L’un des premiers éléments à déterminer avant l’achat d’un aspirateur balai est le besoin que vous en aurez : est-ce pour nettoyer le sol ou la table de la cuisine après manger, dépoussiérer rapidement votre salon au quotidien, débarrasser vos tapis et fauteuils des poils de votre animal de compagnie ? Car les modèles qui affichent une bonne polyvalence sur tous les types de surface et pour toutes sortes de dépôts (poussière, alimentation, poils, textiles…) ne sont pas légion.

Dyson a démontré que ses modèles étaient capables de faire aussi bien sur sols durs (carrelage) que sur tapis et moquettes et présentaient même de bonnes performances dans les fentes des parquets, habituellement un point faible de de genre d’appareil. Si vous souhaitez privilégier un simple dépoussiérage, de nombreux modèles conviendront, et vous n’aurez pas besoin d’investir dans un aspirateur haut de gamme. Idem concernant les poils de vos animaux collés sur vos tapis ou vos fauteuils : les fabricants ont fait de gros progrès sur ce point.

En revanche, pour les déchets alimentaires volumineux et collants (céréales, par exemple), renseignez-vous au préalable, car ils nécessitent une forte capacité d’aspiration et un diamètre de l’orifice adapté. Les miettes, elles, pâtissent à l’inverse de leur légèreté : elles se voient projetées vers l’extérieur par la brosse rotative en action au lieu d’être aspirées. N’hésitez pas à consulter notre test pour connaître les performances des aspirateurs balais de notre classement.

 

Aspirateur balai Aspirateur traîneau
Nettoyer de petites surfaces Nettoyer des grandes surfaces, sur un temps illimité
Éliminer les poils d’un animal de compagnie sur fauteuils et tapis Ménage dans l’ensemble de la maison : sols durs, moquettes, tapis et parquets
Nettoyer le carrelage après le repas Nettoyer les plafonds et étagères en hauteur
Nettoyer sa voiture ou son camping-car Nettoyer le garage
Nettoyer les escaliers  
Particulièrement efficace pour les poils, les miettes et la poussière  

Choisir un aspirateur balai performant

Si les aspirateurs balais rechargeables seront toujours moins puissants que les systèmes filaires, ils font preuve d’une efficacité variable. Le nombre de volts, seule indication donnée par les fabricants sur les capacités de la batterie, correspond à la tension de cette dernière. Cette information renseigne davantage sur la puissance du moteur que sur celle de l’appareil, car l’énergie consommée se répartit entre le débit d’air et la brosse rotative, qui en consomme également. De plus, certains modèles délivrent la même puissance d’aspiration sur toute la durée d’autonomie, quand d’autres subissent une perte au fur et à mesure du nettoyage. Le Dyson DC62 Extra, par exemple, ne fonctionne que 7 minutes à puissance maximale, mais libère le même débit d’air du début à la fin. Dans ces conditions, il apparaît difficile de mesurer la qualité d’aspiration sans essayer le modèle choisi au préalable. Un système de filtration cyclonique, proposé sur de plus en plus de modèles, est censé éviter que les poussières aspirées ne viennent encrasser le filtre et réduire la qualité d’aspiration. L’inconvénient est que ces filtres prennent beaucoup de place dans un réservoir d’une capacité déjà limitée.

Maniabilité

L’aspect pratique de l’aspirateur balai est l’un de ses atouts majeurs. Il doit être léger, simple à manipuler et intuitif. Trois catégories existent, présentant des avantages et inconvénients complémentaires.

Types d'aspirateurs balais

1 - Le stick

Le stick, autrement dit « balai seulement », est conçu en un seul bloc, ce qui lui permet généralement d’être maintenu en position verticale même lorsqu’il n’est pas fixé sur sa base de chargement : il s’avère ainsi facile à ranger, et on peut le poser si l’on doit s’interrompre. Ce type d’appareil bénéficie des réservoirs dotés des plus grandes capacités (1 l au minimum), mais se révèle plus lourd (environ 3,5 kg) et moins maniable. Le poids, concentré vers le bas, oblige à soulever davantage de masse lors de l’utilisation.

2 - Le tube

Autre possibilité : un aspirateur à main transformable en aspirateur balai par le biais d’un long tube qui vient s’ajouter entre la brosse et le moteur pour nettoyer les sols ou les plafonds. Dyson, notamment, s’en est fait une spécialité. La combinaison balai/à main offre un usage polyvalent. Le bloc moteur étant placé en haut de l’appareil, ce dernier est moins difficile à manier, d’autant qu’il est assez léger (entre 2 et 2,5 kg). En revanche, le réservoir pâtit d’un faible volume (rarement plus de 0,6 l).

3 - Le deux-en-un

La troisième catégorie combine les deux précédentes : un stick intégrant un aspirateur à main détachable en une seule manipulation. Le réservoir, commun aux deux éléments, souffre d’une contenance réduite, au même titre que pour les « tubes ». Ces modèles tiennent en position verticale et sont plus légers (aux alentours de 2,5 kg) et maniables que les sticks.

La facilité d’utilisation de cet objet dépend aussi de son ergonomie. Une poignée fermée, étudiée pour accueillir votre main, sera plus aisée à manœuvrer. De même, un bouton marche-arrêt autonome, qui ne nécessite pas que l’on laisse le doigt appuyé tout au long du nettoyage, fatiguera moins votre bras. Enfin, les informations utiles affichées sur l’appareil (voyant lumineux indiquant le niveau de chargement, niveaux de puissance) sont plus ou moins lisibles en fonction des modèles.

Batterie

Aujourd’hui, la majorité des batteries présentes dans les aspirateurs balais sont au lithium-ion, la technologie qui équipe les smartphones ou encore les voitures électriques. Les fabricants en sont en effet friands, les batteries lithium-ion étant censées être plus endurantes et présenter de meilleures performances en autonomie ainsi qu’en matière de temps de charge. Certains modèles, notamment ceux d’entrée de gamme, sont équipés de batteries Ni-MH (nickel-hydrure métallique). Ils affichent un temps de charge très élevé par rapport aux autres (nous avons testé des batteries qui nécessitaient 16 heures !), dont les meilleurs se rechargent en 3 à 6 heures. On est donc de plus en plus amené à opter pour une lithium-ion, certes plus convaincante, mais aussi plus chère. Il est très difficile de trouver un modèle à batterie amovible, ce qui évite pourtant de faire appel à un professionnel si elle tombe en panne.

Autonomie

Variateurs de puissance - Aspirateurs balais

À puissance maximale, l’autonomie mesurée pendant nos tests varie entre 7 et plus de 30 minutes. Mais pour cet appareil dédié aux petits nettoyages, une courte durée n’est pas nécessairement handicapante. Les temps d’autonomie annoncés par les fabricants sont mesurés à faible puissance, ce qui permet de les doubler, voire de les tripler. Un variateur de puissance vous permettra donc d’économiser de l’énergie pour éliminer les dépôts plus faciles à retirer, comme la poussière. La plupart des appareils proposent deux ou trois niveaux. Un bouton coulissant, avec une encoche à chaque degré, se révèle très pratique, car il permet de savoir à quelle puissance on aspire [photo 1], mais tous les modèles n’en sont pas pourvus. Divers systèmes existent, avec notamment un bouton différent pour chaque niveau [photo 2] ou bien un seul bouton « Turbo » ou « Boost » activable après mise en marche [photo 3].

En pleine séance de nettoyage, savoir si la batterie est suffisamment chargée pour terminer ce que l’on a commencé peut être commode. Ces aspirateurs sont tous équipés d’un indicateur de charge. Généralement, un témoin sur l’appareil est vert lorsque la batterie est pleine et devient rouge dès que le niveau est bas. Certains modèles sont dotés de plusieurs diodes, qui s’éteignent au fur à mesure du déchargement.

Brosse rotative

La brosse rotative principale, aussi appelée électro-brosse, détermine en grande partie la qualité d’aspiration de l’aspirateur balai. Dotée de poils en polyester, en Nylon ou encore en fibre de carbone afin d’aspirer le maximum de dépôts, elle fonctionne à l’électricité et s’active automatiquement grâce au moteur. Elle peut être désactivée sur certains modèles, une option appréciable sur sol dur pour éliminer les matières légères, comme des confettis ou des miettes, qui peuvent se voir projetées vers l’extérieur par le mouvement électrique de la brosse. Mais les fabricants offrent rarement cette possibilité, qui requiert un développement coûteux. La taille peut alors faire la différence : plus la brosse est large, plus elle permet un nettoyage rapide. Si certaines avoisinent les 30 cm, d’autres n’en mesurent que 18. Un critère supplémentaire influe sur l’efficacité du nettoyage : l’aspiration des poussières ou déchets via les côtés de la brosse, notamment contre les murs et plinthes. Sur ce point, les aspirateurs balais présentent des résultats assez faibles, car leur puissance d’aspiration reste limitée. Il est alors préférable d’utiliser un suceur (voir les accessoires ci-dessous), à condition que la brosse soit amovible.

Accessoires

Divers accessoires peuvent être fournis en série ou en option. Vérifiez au préalable quels éléments sont vendus avec l’aspirateur, car une brosse rotative n’est pas adaptée à toutes les surfaces ou à tous les recoins. Les sticks simples sont dépourvus de tels ustensiles, qui viennent agrémenter les aspirateurs à main intégrés ou les tubes, comme les modèles Dyson, Hoover ou encore certains Rowenta Air Force 360. Parmi les plus courants, on rencontre le suceur long, qui aide à absorber poussières et déchets contre les bordures et dans les coins. La brosse à poils permet de nettoyer les meubles sans user le bois, avec plus de précision. Celle à tissus d’ameublement, de petite largeur et pourvue d’une bande de textile rouge pour ne pas abîmer les revêtements, est très pratique pour ôter les poils d’animaux ou poussières sur les fauteuils ou les canapés. La mini-turbo-brosse a les mêmes propriétés que la rotative principale et convient par exemple au nettoyage des sièges de voiture. Le rangement de ces pièces s’effectue parfois sur l’aspirateur balai, mais le plus souvent dans la station de charge ou le support mural.

Les accessoires d’un aspirateur balai

Accessoires aspirateurs balais
Accessoire Usage
1 - Suceur long Bordures et coins des pièces
2 - Mini-turbo-brosse Sièges de véhicules, fauteuils et canapés
3 - Brosse à tissus d’ameublement Fauteuils et canapés
4 - Brosse à poils Meubles en bois

Bruit

Un aspirateur balai rechargeable qui ménage vos oreilles, ça n’existe pas. Aujourd’hui, certains traîneaux, pourtant plus puissants, parviennent à être moins bruyants. Ces instruments sont pénalisés par la difficulté d’insonoriser un objet de si petite taille. Installer une isolation phonique alourdirait l’appareil et compliquerait sa manipulation. De plus, un bruit aigu, désagréable, est inhérent au moteur électrique. Heureusement, un nettoyage d’appoint ne dure pas longtemps. Et si la réglementation européenne oblige, depuis le 1er septembre 2017, les aspirateurs traîneaux à avoir un « niveau de puissance acoustique […] inférieur ou égal à 80 décibels », les aspirateurs sans fil rechargeables ne sont pas concernés par cette mesure. À titre de comparaison, une conversation orale dans une maison s’élève à 50 dB et une moto, à 100 dB, selon la Commission européenne.

Entretien et rangement

Comme l’aspirateur balai est un instrument d’appoint, vous ne récolterez a priori pas beaucoup de déchets à chaque utilisation. Et c’est tant mieux, car leurs réservoirs affichent une faible capacité, qui varie, à ce jour, entre 0,47 et 1,07 l pour les modèles testés par « Que Choisir ». Si vous souhaitez aspirer des surfaces importantes, privilégiez les contenances de 1 l ou plus. Car petit réservoir est synonyme de vidanges fréquentes. Peu de modèles disposent de réservoirs amovibles, ce qui oblige à retourner l’appareil ou le bloc moteur pour procéder à la vidange… Difficile alors de ne pas laisser tomber une partie des détritus sur le sol. Dans la mesure du possible, mieux vaut prévoir de réaliser cette manœuvre à l’extérieur. Un sac serait le bienvenu, d’autant qu’il limiterait l’encrassement du filtre, mais aucun fabricant n’en propose.

Si vous préférez ranger votre aspirateur balai dans un placard une fois le ménage terminé, il vous faudra éventuellement changer vos habitudes. Les « tubes », qui comptent de nombreux modèles (Dyson, Hoover, Rowenta, Dirt Devil…), ne tiennent pas debout tout seuls. Ils doivent reposer sur la station de charge ou sur un support mural, donc près d’une prise électrique, pour être maintenus en position verticale. Les sticks ou les deux-en-un sans tube, eux, peuvent tenir debout n’importe où. Cela permet d’interrompre son nettoyage quelques instant sans avoir à les poser par terre, mais aussi de les remiser quand ils sont rechargés. Attention néanmoins à la stabilité précaire de ce genre d’aspirateur lorsqu’il est en position verticale.

Notes

* Gifam : Groupement interprofessionnel des fabricants d’appareils d’équipement ménager.

Test Que Choisir : Comparatif Aspirateurs balais

Marie Bourdellès

Laurent Baubeste

Rédacteur technique